Actualités

Nous sommes tous concerné-es par les accidents du travail et les maladies professionnelles, et, plus globalement, par l’ensemble des agressions dont le capitalisme est à l’origine !

Concernant les accidents du travail, nous constatons en lisant la presse que le plus souvent les annonces paraissent à la rubrique faits divers et que peu ou pas d’information nous est communiquée. C’est pourquoi, nous invitons nos lectrices et lecteurs à signaler chaque accident du travail avec ses conséquences, les réactions syndicales, les familles concernées quand c’est possible, ainsi que les suites : poursuites judiciaires contre l’entreprise, modification des mesures de prévention, …
Nous publierons vos témoignages sur le site.
 Cela nous semble très important car l’action syndicale peut être limitée. Par ailleurs, la direction avance souvent l’argument des menaces, et cela peut impliquer une certaine tolérance vis à vis de sa responsabilité.
En parler pourra avoir un effet de prévention et donc de diminution des accidents de travail et maladies professionnelles.

13 mai 2016 : Les déchirures

Maxime Vivas vient de sortir « Les déchirures ».

Les déchirures
Les déchirures

À consulter : la présentation par l’éditeur.

4 mai 2016

Les Echos se penche sur la santé au travail : Gestes répétitifs, postures de travail inconfortables, charges trop lourdes… En 2014, 40.852 salariés ont été pris en charge par la Sécurité sociale pour un trouble musculo-squelettique (TMS) qui les a empêchés de travailler.
Le journal indique que ces TMS sont la principale maladie professionnelle recensée. Après deux années de baisse de la sinistralité, du fait du tassement de l’activité économique, le nombre de TMS prises en charge a augmenté de 1,5% en 2014. Surtout, l’indice de fréquence a remonté : alors que 2,16 salariés sur 1.000 étaient touchés en 2013, la proportion était de 2,2 pour 1.000 en 2014. Et la tendance de long terme reste nettement orientée à la hausse (+60% en 10 ans). Source : Les Échos

4 mai 2016

« Malades du Travail. » François Desnoyers constate dans Le Monde : « De 30.000 à… 3 millions. Telle est l’impressionnante fourchette qui permet d’évaluer, en France, le nombre de personnes touchées par le burn-out (épuisement professionnel) ».
Le journaliste indique que « le premier chiffre est avancé par l’Institut de veille sanitaire (InVS), le second par un cabinet spécialisé dans la prévention des risques. Une estimation pour le moins imprécise, qui en dit long sur la difficulté à appréhender aujourd’hui le phénomène ». Source : Le Monde

30 avril 2016

Boulogne sur Mer (62) : un ouvrier de 50 ans, père de 6 enfants, se blesse sur le chantier de Nausicaa et décède. Voir l’article sur le site de La Voix du Nord, édition de Boulogne.

5 avril 2016

Houplines (59) : vers 11h30, dans un chantier de construction de logements, un ouvrier de Denain, âgé de 36 ans, est passé sous un engin de chantier. Il est décédé, malgré les tentatives de réanimation. Source : La Voix du Nord